All posts by Patrick VIVIER

Offres d’emploi

Vous cherchez un emploi ?

Vous trouverez toutes les offres d’emploi des collectivités territoriales en cours sur le site www.emploi-territorial.fr

La Ville recrute :

Direction générale des services

 

La Direction Générale des Services gère différents domaines de compétence.

Vous souhaitez avoir un renseignement concernant :

  • le Conseil municipal ;
  • les permanences du délégué du Défenseur des droits ;
  • les consultations gratuites du conciliateur de justice ;
  • la déclaration d’une chambre d’hôtes ;
  • la chasse ;
  • ou tout autre sujet que vous n’avez pas trouvé dans un des services municipaux.

Contactez la Direction générale des services :

Téléphone : 03 88 19 23 67
Adresse mail : mairie@ville-hoenheim.fr

 

 

Finances

Le service des finances regroupe :

  • le service comptabilité qui réceptionne les factures des fournisseurs et émet les avis des sommes à payer à l’encontre des débiteurs,
  • la gestion des marchés publics,
  • la gestion budgétaire et financière.

 

Pour tout renseignement : 03 88 19 23 69

Adresse mail : finances@ville-hoenheim.fr

 

Formalités avant travaux

Urbanisme

 

L’urbanisme fonctionne à deux échelles.

Il y a d’abord la planification urbaine par le biais du POS actuel et ultérieurement du Plan local d’urbanisme (PLU) qui se fait au niveau de l’Eurométropole. Ces documents tiennent compte du SCOTERS, le Schéma de cohérence territoriale de la Région de Strasbourg. Le second niveau est au niveau local, avec trois types de permis ou deux déclarations :

 

  • permis de construire : concerne les biens immobiliers, les constructions qui créent plus de 20 m2 de surface de plancher (Surface hors œuvre brute)
  • permis d’aménager
  • permis de démolir
  • déclaration concernant un établissement recevant du public
  • autorisation préalable pour les supports de publicité

 

 

Les différents documents sont à télécharger sur service-public.fr.

Une déclaration est par exemple nécessaire pour : le stationnement des caravanes et des camping-cars, mais aussi les constructions qui créent entre 5 et 20 m2, ainsi que les constructions de moins de 2 m2, avec une hauteur de plus de 12 mètres. Elle est aussi nécessaire pour les petits travaux de moins de 20 m2, les clôtures, le rajout de fenêtres de toit.

Quelle que soit la nature et l’importance des travaux il est toujours préférable de se renseigner en mairie pour connaître les démarches à entreprendre.

 

Le permis de démolir est exigé pour toute démolition d’un bâtiment, de manière partielle ou dans sa totalité, cette démolition ayant pour objectif ou non de reconstruire un autre bâtiment.

 

La demande d’autorisation de construire, d’aménager ou de modifier un établissement recevant du public est à utiliser dans les cas de transformation d’ERP, notamment dans le cadre de sa mise aux normes d’accessibilité aux personnes handicapées.

 

A noter : toutes les demandes situées dans un périmètre de 500 mètres autour de l’immeuble du 21 rue de la République (partiellement inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques) sont soumises à l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France, avis auquel le maire se conforme.

 

Une demande d’autorisation préalable de nouvelle installation, de remplacement ou de modification est à produire pour tout dispositif ou matériel supportant de la publicité.

 

C’est le maire qui donne ou non l’autorisation, en se fondant sur le POS en vigueur et des avis des services extérieurs consultés.

 

Pour tout renseignement complémentaire : Eurométropole, service de la Police du Bâtiment, 1 place de l’Etoile à Strasbourg. Aussi Centre des Impôts fonciers et Service des Hypothèques, 14 rue des Petits Champs, 67300 Schiltigheim

Vos démarches

Vous pouvez effectuer les principales démarches administratives réalisables en ligne en cliquant ci-dessous :

logo_monservicepublic

 

Etat civil/population

 

 

 

Vous pouvez payer vos factures en vous munissant de l’avis des sommes à payer que vous avez reçu et en cliquant ci-dessous :

Depuis le 20 octobre 2020, le nom de domaine de l’application PayFiP est opérationnel via www.payfip.gouv.fr (anciennement Tipi).

 

Certaines démarches spécifiques à la ville de Hoenheim se trouvent ici :

PARTICULIERS

Timbres fiscaux

Services scolaires – Inscription scolaire

Services périscolaires – Restauration scolaire

Services périscolaires – Inscriptions garderies périscolaires

Service jeunesse – Activités été jeune

Service scolaire – Inscriptions garderie vacances

Ecole de musique – Inscriptions

 

ASSOCIATIONS

Demande de subventions

 

ENTREPRISES

Taxe Locale sur la Publicité Extérieure

 

VOIRIE

Demande d’occupation de voirie

 

Jalons historiques

 

Des vestiges d’habitations et d’outils témoignent des premiers habitants du site au néolithique. D’autres traces ont révélé le passage des peuples romains, francs et alémaniques. C’est en 742 après J.C. qu’apparaît pour la première fois le nom de « Heinheim », puis ceux de Hohanheim et Hohansveld. Ces terres de Hoenheim firent l’objet d’un don au monastère des Bénédictins de Hanau, au début du IXe siècle.
Hoenheim dépend de la seigneurie des Rathsamhausen, puis de l’évêché de Strasbourg et ensuite de la famille des Klinglin dont des pierres tombales subsistent dans la chapelle Saint-Jean. En 1735, Joseph Klinglin, prêteur royal, échange Hoenheim contre Illkirch et Graffenstaden. En 1800, Hoenheim est rattaché à l’arrondissement de Strasbourg. En 1815, le village, lieu de bataille entre les troupes prussiennes et napoléoniennes, est saccagé.

 

Évolution du blason

« D’or aux trois corbeaux de sable, posés deux et un », telle est la description du blason dans l’Armoral de la Généralité d’Alsace. Ces trois corbeaux sont issus de la légende du moine Benoît de Nursie, fondateur de l’ordre bénédictin. Il aurait vécu en ermite dans une grotte. Un corbeau venait partager sa nourriture. Les trois corbeaux du blason symbolisaient la serviabilité, l’intelligence et la fidélité des Bénédictins de Honau, Wissembourg et Marmoutier, premiers affermataires du village. Ce blason a été modernisé dans les années 1990.

 

blason-Hoenheim1   logoHoenheim

 

Monuments du passé

  • La chapelle Saint-Jean, située à côté de l’Hôtel de Ville, possède une tour carrée de trois étages. La première mention écrite de ce lieu dédié à Saint-Jean-Baptiste, date de 1350. De style roman, cette tour a été construite au XIIe siècle. L’essentiel de l’édifice actuel a été érigé au XVIe siècle. Le bâtiment a fait l’objet de travaux de rénovation. La municipalité a procédé en 2001 à la reconstruction du clocher.
    La chapelle  a accueilli ponctuellement des cérémonies pour les catholiques, les protestants et les orthodoxes.
  • « La maison bleue », au 21 rue de la République : cette maison, datant de 1746, est inscrite à l’inventaire des monuments historiques. Elle aurait été construite par Moïse Blum qui avait le titre de « Préposé général à la nation juive en Alsace ». Elle abrite un bain rituel (mikvé) et un escalier à balustres.

Le village change avec les nouveautés de la fin du XIXe siècle :

  • 1854 mise en service du canal de la Marne au Rhin avec deux ponts d’abord mobiles, puis en dur
  • 1874 pose des rails du tramway
  • 1902 arrivée du gaz de ville et 1909 de l’eau courante
  • 1909 pavage de la route de Bischwiller.

Jusqu’au début du XXe siècle, Hoenheim compte essentiellement des exploitations familiales agricoles, des commerces (trois boulangers) et des artisans (trente charpentiers, huit tailleurs de pierre, un tuilier…). Le gavage des oies était une activité répandue pour améliorer les revenus des agriculteurs.

En 1962, Hoenheim compte 3 787 habitants. En 2014, ils sont 10 996.

 

Les maires

  • 1900-1910 : Aloyse Leppert
  • 1910-1928 : Joseph Neiner
  • 1928-1940 : Joseph Wolff
  • 1945-1959 : Emile Grussenmeyer
  • 1959-1971 : Joseph Bouchesèche
  • 1971-1983 : André Debes
  • 1983-1995 : Henri Waldert
  • 1995-2008 : André Schneider
  • Depuis 2008 : Vincent Debes.

Les services pour l’emploi

 

Une passerelle vers l’emploi

 

Située rue François Mauriac, au cœur du quartier de la Grossmatt de Hoenheim, la Mission Locale et Relais Emploi de Schiltigheim constitue une passerelle vers l’emploi. Destinée à un public habitant Schiltigheim, Bischheim et Hoenheim, elle lui offre écoute, conseil, orientation et accompagnement vers une solution d’emploi durable.Recommandée par Pôle Emploi pour tout public du secteur Nord en difficultés, elle permet un accès aux offres d’emploi, un apprentissage des techniques de recherche d’emploi (CV, lettres de motivation, préparation aux entretiens d’embauche), et une aide à la réalisation de projets (formations, création d’entreprises, bilan de compétences).

Des conseillers de la Mission Locale Intercommunale de Schiltigheim assurent des permanences pour apporter des réponses à l’ensemble des jeunes de 16 à 26 ans. Des conseillers dans divers domaines – administratif, juridique, santé – se joignent à cette plate-forme pour répondre au mieux aux questions des usagers.

 

Mission Locale et Relais Emploi de Schiltigheim
28 rue François Mauriac
67800 Hoenheim
Tél. : 03 88 62 47 80
Ouverture du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et sur rendez-vous.

logopoleEmploi