Le mot du maire

Chers Hoenheimoises et Hoenheimois, mes remerciements tout d’abord aux pompiers et aux membres de la Police pour leur présence et leurs interventions le 31 décembre. J’ai sillonné les différents quartiers et notamment le Ried, jusqu’à tard dans la nuit, et constaté les efforts de ces services pour contrôler les agissements de certains voyous venus pour casser. Je déplore vivement ces actes. Je proposerai prochainement avec les différents acteurs de la sécurité des rencontres avec les habitants du Ried et des immeubles proches de la station du Tram Général de Gaulle dont les vitres ont été cassées. Ceci afin de renforcer les mesures et moyens à mettre en place pour que le passage à l’an nouveau reste un moment de fête.

Mon équipe et moi-même vous présentons nos meilleurs vœux en cette année qui démarre, des vœux avant tout de santé, mais aussi de courage, de pugnacité et d’espoir pour les mois à venir. Le vœu le plus important pour moi, c’est que vous vous sentiez bien à Hoenheim et que ce sentiment de bien-être se communique à tout votre entourage. Mon souhait est qu’en 2019, vous puissiez chacun trouver des voies d’épanouissement dans votre quotidien, avec des petits et grands moments de bonheur. A propos de santé, j’ai une pensée pour les personnes malades et leurs proches, ainsi que pour toutes les familles qui sont en deuil, notamment les familles touchées par les actes terroristes du 11 décembre.

Le changement d’année permet de dresser le bilan et d’évoquer les perspectives.

L’année 2018 a été particulièrement chargée. Elle a été celle de tous les records en matière d’investissements, sans augmentation pour autant des impôts, ni de la dette. Cela en faisant face, en plus, aux diminutions des dotations de l’Etat.

Nous avons poursuivi la même logique d’améliorer notre cadre de vie et nos équipements. C’est notre rythme depuis le début de ce deuxième mandat en 2014. Nous sommes fiers et satisfaits d’avoir pu le poursuivre ensemble.

Nous maîtrisons les emprunts et avons divisé par deux la dette par habitant.

Le budget de 2019 vient d’être voté à l’unanimité du conseil municipal, sans hausse des taxes, hormis la revalorisation obligatoire liée au coût de la vie. Une unanimité dont je tiens à remercier tous les élus.

Comme pour les budgets précédents, notre fil conducteur est la maîtrise de toutes nos dépenses pour assurer un budget équilibré et offrir le meilleur service public.

L’année 2018 a donc été marquée par des chantiers conséquents : la fin de la rénovation-extension de l’école maternelle du Centre, les travaux d’isolation et d’étanchéité du second bâtiment à l’école élémentaire Bouchesèche et l’aménagement du préau qui a fait l’unanimité, tant pour son esthétisme que son utilité.

Concernant le club de football, le chantier du club-house et des vestiaires est en voie d’achèvement et fera le plaisir des amateurs du ballon rond. Nous l’inaugurerons aux beaux jours.

Côté Culture, nos amis musiciens auront bientôt une maison de la Musique, au 25 rue des Voyageurs. Le chantier va démarrer prochainement.

Quotidiennement, nous veillons à préserver notre environnement économique.

Grâce au développement du Pôle Automobile à l’Ouest, de nombreux emplois ont été créés.

Le maintien des commerces de proximité et la création de commerces complémentaires sont capitaux pour le lien social.

L’ouverture du SPAR, au centre, est devenu un magasin apprécié, grâce au dynamisme de son propriétaire.

Nous avons soutenu le magasin Lidl, route de Brumath, qui battait de l’aile et menaçait de fermer. Sa direction nous a suivis avec le projet d’un nouveau magasin qui verra le jour fin 2019, après quelques mois de fermeture.

Nous y avons une petite antenne de mairie annexe, rue Anatole France.

Lors des négociations avec la direction de Lidl, j’ai obtenu le maintien de ce local, mais aussi le doublement de sa surface.

Nous aurons ainsi un véritable lieu d’animation pour ce quartier Ouest. Lors de la prochaine réunion de quartier, je proposerai, comme je l’ai fait pour le Ried, une concertation avec les résidents pour définir les différentes possibilités d’animations.

La même démarche a eu lieu pour l’aménagement de l’impasse de la rue Anatole France.

La trame commerciale au Centre Ried s’est étoffée avec l’ouverture d’une laverie, après celles de la pharmacie, la boulangerie-pâtisserie et le magasin d’optique. Avec l’achèvement des deux derniers immeubles, nous aurons la venue d’un supermarché, d’un restaurant et le retour du laboratoire.

N’oubliez pas que ces commerces de proximité ne peuvent exister s’ils ne sont pas que des magasins de dépannage.

A nous de les faire vivre en allant régulièrement faire vos courses.

Ce nouveau quartier du Centre Ried, avec notamment ses deux bâtiments gérés par le bailleur social « Nouveau Logis de l’Est », est devenu un beau lieu de vie, avec de nouveaux espaces de verdure.

Les jeunes couples comme les retraités ont trouvé avec les 30 % de logements sociaux des appartements adaptés à leurs budgets. Les deux derniers immeubles sont en construction.

Le stationnement a été repensé, avec une augmentation des places. Une zone bleue a été instaurée pour faciliter l’accès aux commerces et pour permettre aux parents de déposer les enfants aux écoles voisines.

Le gros chantier de la rue du Maréchal Leclerc a eu lieu cet été.

Le résultat est réussi avec ses trottoirs élargis et sécurisés, ses ralentisseurs et le parking qui sera végétalisé en fin d’hiver.

Si nous avons à cœur d’offrir des nouveaux logements et des équipements performants, notre préoccupation environnementale est permanente, avec ses corollaires d’économie d’énergie et de développement durable.

Dans tous nos projets, nous imposons la part d’espaces verts.

Parmi nos projets, nous avons l’intention de planter cent arbres et de les faire parrainer. C’est une manière de diversifier notre opération au printemps et à l’automne « Une vie, un arbre ». Les parents participent aux plantations d’arbres marquant la naissance de leur enfant.

Nous avons fait l’acquisition, rue Ring, d’une maison et son jardin. Cela deviendra une oasis pédagogique pour les élèves des deux écoles du Centre.

Pour sensibiliser les enfants à cette protection de notre environnement, nous invitons les parents à venir nombreux avec leurs jeunes  au nettoyage du ban communal le 23 mars. Quand un enfant a ramassé lui-même des canettes de soda ou des emballages de gâteaux, il ne les jette plus sur la voie publique !

En 2019, mes adjoints, élus, et moi-même continueront à venir à votre rencontre par le biais de réunions publiques dans tous les quartiers pour être à l’écoute de vos attentes et de vos problèmes. Ces temps d’échanges me permettent d’avancer et de répondre à vos demandes, de construire ainsi avec vous le Hoenheim de demain.

Dans les prochains mois, je souhaite encore davantage associer les riverains proches des nouveaux équipements pour mieux  insérer ces édifices dans le quotidien du quartier.

Nous oeuvrons également pour offrir une politique d’animation dynamique. Entre concerts, spectacles, ciné-club et vide-greniers, il y a de quoi faire.

Le potentiel associatif est une force. Nous remercions ces présidents et bénévoles qui s’investissent pour permettre à tous de bénéficier d’une activité sportive ou intellectuelle. Nous avons maintenu le même niveau des subventions car les associations apportent une belle plus-value à la ville. Aux jeunes générations aussi de trouver un peu de temps à donner pour que toutes ces associations aient un avenir.

Encore tous mes vœux à tous. Soyez toujours plus nombreux à participer à nos animations et à nos réunions de quartier, à veiller à la propreté de notre ville et à la sécurité de tous, en respectant les règles du Code de la route.

Le maire et son équipe peuvent donner des conseils, des directives et des impulsions. Mais cette ville, votre ville, sera ce que chacun apporte par son comportement au quotidien.

Vincent Debes,

votre Maire,

vice-président de l’Eurométropole,

conseiller départemental